ART EFFET MAIRE

Publié le par Opaline

Vous vous demandez ce que je deviens depuis mon anniversaire ?
Vous allez comprendre en lisant cette confession, sous forme de conte de fée,
pour une passion qui se nomme :
MOVILLE
     
Je suis MO-OP,  l'administrateur (pardon, teuse ) de cette ville   
Je la gère avec "dévouement" et com-pétance .
(xcusez mon clavier, il se dévergonde !) 
I - Moville DSC02450
 
Mes centres d'intérêt sont nombreux et ma culture, immense !
Vous retrouverez , dans ma ville, les effets de ma culture ,
ce que j'appelle , en toute modestie,
" L'Art  Effet Maire "
 
 Il y a quatre quartiers, dans MOVILLE :
   
Le quartier industriel 
II - 200 quartier industrielDSC02471
Avec ses maisons de briques roses, sa place animée d’un marché    
aux objets divers qui font le bonheur des touristes .XI -200 Le marché DSC02467 
Je pose   devant les étalages avec le prédicateur-Oye,    
avec qui je n’entretiens pas les meilleures relations ( Hum ! )
   

Le quartier Paysan

III - 250 Vill. paysanDSC02454

J'aime beaucoup les simples !
Je suis restée très simple, moi-même !
IV -250 Le jardin DSC02473   
Au jardin, les chrysanthèmes se mêlent aux  sorghos ,    
aux concombres et aux  lentilles….  

 

Le quartier résidentiel      V - 250 Village résidentiel DSC02428

Ses maisons cossues, sa grande place  décorée  et son élevage de chameaux .

En ce moment, dans ce quartier où je résidence  évidemment,

j'ai réalisé , avec du blé ,

( que j'affectionne particulièrement car il permet bien des choses)

et des fleurs bleues,

un superbe portrait de moi-même .   

VI - art floral DSC02423

Originales et animées, mes poules d'oreilles décorent un visage que j'ai voulu ressemblant.

C'est vrai ,la moustache sous le nez est un peu bleue ,    

mais c'est  parce que je n’ai pas trouvé de fleurs grises !

 

~  Une fleur, c’est bleu…........ou ce n’est plus !  N’est-ce-pas ? ~

 

Enfin, Le quartier traditionnel

 VII - 250 Village du désert DSC02430

Avec ses maisons typiques, de forme ronde et en terre  battue,    

Son bassin où se marrent les canards

et ses élevages  de chevaux et de bœufs .

 

Bien sûr, cette petite cité de l’Egypte antique est ouverte sur l’extérieur :    

Au nord, Il y a le désert…

Au sud, ….......le désert…

A droite,......... le désert…

A gauche ,...... le désert…

VIII - 200 Caravane I DSC02434 

D’ailleurs, quotidiennement, des caravanes se tiennent prêtes pour affronter

les longues traversées,   .....…du désert.    

 

Mais MOVILLE ne serait pas MOVILLE sans son Temple 

que j’ai placé dans un environnement paradisiaque

tel qu’on l’imagine dans nos rêves

 

Liberté des Libertés    

Tout n’est que Liberté dans ce paradis !    

X - Temple 250 DSC02458 

Le moins d’hommes possible  (!!!)  

et des animaux qui s’ébattent en liberté    

et des plantes

et des arbres 

 et des fleurs  

qui poussent à la meilleure place, choisie par eux !

 

Un Temple, me direz-vous, on y vient pour prier !    

NON  !     Pas dans celui-là !

 

D’ailleurs, les herbes folles et les acacias en ont pris possession    

et les Dieux en sont satisfaits.   

  Ici,

inutile de promettre un paradis futur, on y vit déjà !    

  Ici,

les hommes savent qu’ils n’ont qu’une vie

et qu’il leur appartient    

de la réussir ! 

 

   MO - OP  

 

  * 

 

 

Publié dans HUMOUR

Commenter cet article

Claude 09/10/2011 19:39


Et c'est quoi le résultat des primaires à MOVILLE ? LOL


Opaline 09/10/2011 21:39



Bonjour Monsieur Claude,


Vous inquiétez pas, je vais répondre à votre question mais auparavant , je voudrais, pour qu'il n'y ait aucune confusion entre nous, vous préciser que , comme le
vieil adage nous le rappelle, un vieil adage que j'ai bien connu pour l'avoir..............bla ! ...........bla ! ...............bla ! ....................car rien ne vaut  la
franchise.


J'en viens à votre question, d'une grande importance, croyez-moi : Mais, cher monsieur, il n'y a pas de primaires à MOVILLE, il n'y a que des secondaires,
 actifs , non émotifs ! C'est le tiercé gagnant !


Voyez la sérénité, l'ordre, la méthode qui règnent dans ma ville  parce que  la Maire veille !


Vive MOVILLE...Vive la Ripoublique...Vive la franche !


Tu es satisfait, Claude  ?


OP



Le ch'timi 08/10/2011 00:05


Bonsoir Opaline...je viens de lire ton commentaire qui m'a sincèrement touché..
Mais on va tomber dans "le pathos"... surtout que j'ai trouvé où prendre du recul....ta petite ville est faite pour-moi..problème, je suis un erectus humanum ( ou l'inverse )...donc un homme qui va
gâcher le paysage..
bon, je retourne chez-moi comme le bon ado que j'étais et qui donnait des tas de coups de pied dans les moindres boîtes de conserves qui traînaient sur la route..bon, j'extrapole, j'habitais pas
dans les favelas.....
je te souhaite un très bon week-end..avec quelques bises à l'appui..
Patrick


Opaline 09/10/2011 12:04



Bonjour Patrick


Ne compte pas trop sur moi pour tomber dans le pathos, je déteste mais je ne renonce pas , pour autant, aux vérités quand elles sont bonnes à dire et à entendre
!


Pour ce qui est de l'homme , je voulais parler de l'entité homme-femme, on ne peut les dissocier, leur sort est lié à jamais !


Même si la vie nous a octroyé des rôles différents, cela ne nous empêche pas de nous retrouver sur nos nombreuses ressemblances .


Cela impose le respect réciproque ! Si on n'a pas compris ça , c'est grand dommage !


Bon WE à toi aussi


Bises  OP



arlequin 07/10/2011 09:27


tu es bien bonne de me répondre si longuement Opaline...
oui, c'est vrai, la métaphore du désert est, comme le désert lui-même, porteuse de bien des mirages.
C'est peut-être le moment - et non le lieu - où l'on s'arrête de courir pour contempler les pieds qui nous portent ...???


Opaline 09/10/2011 22:08



Bonjour Arlequin


Je te réponds parce que tu le vaux bien !


  C'est bien à cause des mirages qu'on parle de l'infortuné bédouin, non ?


Dans la traversée du désert, j'en parle en connaissance de cause, rien ne te distrait, du sable à perte de vue , impossible d'exercer la moindre imagination, on ne
batit rien sur du sable donc, tu es obligé de te recentrer, en effet !


Te recentrer, c'est à dire,  te retrouver toi-même et là, déception ! tu n'es pas seul !


Tu croyais avoir construit ta propre ville, en toi et tu te rends compte que des tas d'influences y ont contribuées !


Qu'est-ce -que tu fais ? tu retournes vers la civilisation et tu recherches encore plus d'influences  en sachant pertinemment, cette fois, que  ce qui en
restera  sera toujours " la substantifique moelle " , celle que tu auras synthétisée !


Oui, notre cerveau est un estomac qui  digère les influences et qui en fait profiter l'Être !


Mais, pour cela, il faut savoir que nous subissons de violentes influences , en tenir compte et prendre du recul !


A bientôt


OP



arlequin 05/10/2011 09:39


absent du net depuis quelque temps je découvre ce matin ton joli conte.
Ca aurait été dommage de manquer ça.
Utopia, l'Abbaye de Thélème, le Pays des merveilles ... et ... Moville maintenant.
Grand temps de s' y retrouver alors que tous les Puissants nous entraînent vers Metropolis ...
Mais si j'ai bien lu, avant de t'y rencontrer, il faut traverser un vaste désert. En suis-je capable ?
Non sans doute !


Opaline 05/10/2011 23:01



Bonjour Arlequin


Je suis contente de te lire. Je vois que mon post t'a fait rêver...à d'autres évocations.


On pourrait penser au " Meilleur des mondes " mais là, ce n'est plus du rêve . Hélas , nous y sommes déjà un peu ! C'est bien notre veine de tomber toujours sur des
mégalos et des schizos !


On le fait exprès ou quoi ?


C'est à se demander s'il faut encore aller choisir , vu qu'on se plante toujours !


Peut-on encore espérer un homme intègre, réaliste , humaniste, humain (c'est plus!) ?


Apparemment, cet homme n'existe pas  !!!!????!!!!


Ou alors, c'est toi ! petit cachotier, va !


Je dirais plutôt que tu es idéaliste ...mais on dit que les idéalistes sont dangereux ...


Parce qu'irréalistes, peut-être ?


 


Le désert ! tu sais que le désert n'existe pas, qu'il est foisonnant de vie  !


Mais c'est une vie qui fonctionne sur d'autres bases, d'autres modes, généralement sous les sables, dans les creux, une vie nocturne......c'est sans doute dans ce
genre de lieu que s'est forgé notre penchant pour l'occulte, le non-dit....


Alors non, n'affronte pas le désert si tu n'y es pas prêt !


Mes amitiés   OP



le Pierrot 30/09/2011 07:56


P'tit coucou du vendredi Op, bisou et bon week end...je t'oublie pas, mais serai un peu moins présent ces 2 jours, du monde à la maison...


Opaline 30/09/2011 21:12



Coucou, Pierrot, bonne convivialité chez toi et à bientôt sur nos blogs respectifs.


Bises  OP